Il était touché d’une forte instabilité psychologique, il était très complexé et gêné de se savoir regardé par les autres. Quand on le regardait, il nous rejetait, nous étions dégoûtés de savoir qu’il avait un problème et qu’il rejetait toute aide. Il était fou, certains le disaient psychopathe, c’était tellement absurde que ça en devenait forme d’humour chez les moqueurs. À part ça, je n’ai aucune idée de ce qu’il est, il était tellement discret…

Publicités